[Poutoune] Usure mentale

Peut-être n’avez vous jamais eu ce genre de problème, mais il guette chacun de nous à chaque coin de bureau. Alors prenez garde de ne pas vous faire avoir sans que cela se sache. Conseil, battez-vous et surtout faites-vous aider par des gens compétents, votre entourage proche, votre famille. Ne restez pas seul(e) dans votre combat.

Le harcèlement moral peut se manifester sous différentes formes :

  • le harcèlement gratuit et pervers, pour simplement détruire,
  • le harcèlement mis en oeuvre pour « pousser dehors » un salarié, en contournant ou non les procédures de licenciement,
  • le harcèlement stratégique, utilisé dans le cadre d’une logique de gestion, pour mettre en concurrence les salariés afin d’améliorer leur productivité.   

Il n’y a pas de profil type du harcelé. Contrairement à une opinion répandue, les victimes ne sont pas forcément des personnes fragiles. Le harcèlement moral peut être la conséquence d’une situation conflictuelle qui s’est dégradée ou une stratégie délibérée pour se débarrasser d’une personne.

Il importe de replacer le harcèlement moral au travail dans son contexte. Si le harcèlement est possible dans l’entreprise, c’est aussi parce que celle-ci n’a pas su se structurer de telle sorte que celui-ci n’apparaisse pas.

Le « harceleur » est en effet souvent bien intégré dans l’entreprise, où il trouve des justifications à son action. La dégradation des relations de travail qu’il entretient s’appuie souvent sur des dysfonctionnements ou des problèmes d’ordre organisationnel. L’absence de contre-pouvoir et de médiateur dans l’entreprise joue également un rôle.

« Tout commence par une querelle. Quelquefois, même, tout part d’un désaccord inexprimé. Suivent quelques remarques désobligeantes, des piques, des sourires entendus. Très vite, la victime désignée est isolée, acculée à la défensive. On cesse de s’adresser à elle. On lui fait sentir qu’elle n’a plus sa place dans le groupe, qu’on ne veut plus d’elle. Les préjugés surgissent, prennent forme, se développent. On la malmène donc. De plus en plus.

Tant et si bien que, finalement, on doit requérir l’arbitrage du service du personnel ou celui d’un délégué d’entreprise.

Alors, dans la plupart des cas, les arbitres prennent parti contre le trublion. Il gêne le bon fonctionnement du service, de l’entreprise. (…) Et l’on s’en débarrasse. »

Effets sur la santé

Le harcèlement peut provoquer dans un premier temps des symptômes de stress : nervosité, irritabilité, anxiété, troubles du sommeil, brûlures d’estomac, hypertension artérielle, douleurs musculaires, etc. Au bout de quelques mois, ces symptômes peuvent se transformer en troubles psychiques manifestes. Certains réagissent avec une hyper-combativité qui les fait souvent qualifier de paranoïaques. D’autre sont envahis par un sentiment d’épuisement et de fatigue chronique, une baisse de l’estime de soi, pouvant évoluer vers la dépression. Les états dépressifs peuvent entraîner : des troubles de l’attention et de la mémoire un sentiment de découragement, de pessimisme, de culpabilité, d’isolement une perte de confiance en soi, du sens du métier.

Leurs conséquences possibles sont une atteinte de la personnalité, la dégradation de la santé, l’invalidité, la perte de l’emploi, et parfois même le suicide. La conséquence du harcèlement moral ou psychologique est avant tout une pathologie de la solitude, de l’isolement, qui renforce la souffrance.Conséquences pour l’entreprise

Un salarié harcelé, stressé, ayant perdu toute confiance en lui, aura des difficultés à prendre des initiatives ou des décisions. La qualité de son travail s’en ressentira. Même s’il met toute son énergie à résister à la pression, à « tenir », un jour ou l’autre, il devra s’arrêter de travailler pour se soigner. Et l’absentéisme et la détérioration du climat de travail ont des conséquences négatives pour l’entreprise.

Les coûts directs et indirects d’un mauvais climat de travail peuvent être énormes, non seulement pour l’entreprise, mais également pour toute la société. Il faut, en effet, tenir compte de la prise en charge des victimes de harcèlement par les organismes .

Mais dans mon cas, on m’a complètement abandonner,en tout cas au niveau professionnel,car mes amis et ma famille sont présent . Je ne me laisse absolument pas faire…


Si, cela n’a pas encore été fait, nous vous invitons également à nous suivre sur nos différents réseaux sociaux pour être informé par un nouvel article le blog : FacebookInstagramtwitter ou encore Pinterest.

Publicités

Publié par

Jeune maman, mais aussi une beauty-addict. Dans la vraie vie, je suis Mélina, 33 ans, maman comblée d'une Bouillette depuis Avril 2013 et de son petit frère Paquito novembre 2014. Si je suis Cannoise, j'ai également vécu un peux partout . Maintenant je suis dans la Principauté depuis 12 ans . Côté cœur, j'ai épousé ma Rourougne fin Août 2012. J'avais 26 ans.

Laissez nous un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s