Affichage : 1 - 9 sur 16 RÉSULTATS

7 raisons d’aller chez Good Mood Factory à Monaco

Aujourd’hui, j’ai envie de vous faire découvrir un endroit qui a ouvert en janvier dernier en plein coeur de Monaco. Un studio de Yoga situé au 4 avenue Prince Pierre.

Voici quelques raisons pour lesquels, il ne faut pas hésiter à y aller que vous soyez addict ou pas au Yoga. Le salon de thé pourra vous satisfaire.


1. Le lieu a été ouvert par des passionnées de Yoga. Alice et Leslie qui gèrent d’une main de maître ce nouvel endroit pour le bonheur des petits, des grands et aussi des femmes enceintes. Une équipe bienveillante, des professeurs qui sauront vous conseiller si vous souhaitez continuer des excercices chez vous entre deux cours.

2. De plus l’endroit est parfaitement situé au cœur du centre ville, à quelques mètres de la gare ou encore du rocher.

3. Les cours sont à réserver par internet, plus besoin d’appeler ou de se présenter. On adore le fait d’utiliser les nouvelles technologies. C’est simple d’utilisation, vous n’avez qu’a créer un profil et le tour est joué.

4. Vous avez une petite faim et une petite soif mais vous avez des intolérances. Pas de problème tout est pensés pour vous. Il y a du sans gluten, du sans lactose qui sont à votre disposition.

5. Le lieu est ouvert du lundi au vendredi mais la plage horaire pour les différents cours de yoga qui vous sont proposés est large. N’hésitez pas à trouver votre cours idéal ! Le salon de thé est ouvert de 10H à 18H.

6. Un anniversaire d’enfant à fêter ou alors le votre ? Quelque chose qui change de votre routine ? C’est un lieu idéal pour organiser votre évènement.

7. Des séjours bien être, des brunchs (le dimanche matin au Jack) ou encore des randonnées yoga vous sont proposés tout au long de l’année.


Pour plus de renseignements rendez-vous sur leur Instagram ou leur page Facebook

Bienvenue à la Good Mood Factory

Pics : Good Mood Factory et Moi-même

Barcelone, en famille

C’est avec grand plaisir que je vous fais cet article sur notre retour d’expérience sur notre séjour de 4 jours …

Poutoune – Quand je craque ….

Je ne suis pas une maman parfaite. Et c’est absolument normal! Pourtant, comme toutes les mamans je crois, il m’est parfois difficile de l’accepter…

Même en sachant qu’il est impossible d’être parfaite, et que les faux pas sont le lot de toutes les mamans, les jours où je crie un peu trop, où je m’énerve pour un rien, où je baisse les bras…je ne fais pas la fière.

Parfaite, je le suis, parfois!…mais tout le reste du temps, je suis juste…normale, et je fais de mon mieux. Et si en général je l’assume sans remords, il y a quand même bien des fois où j’ai l’impression de mal faire, et où ça me mine.

J’aimerais tellement savoir toujours être présenteenthousiasteénergique et bienveillante avec mes enfants… Alors quand je ne le suis pas, comme beaucoup de mamans je finis par culpabiliser, à des degrés plus ou moins forts selon les jours ou les situations.

C’est pourtant complètement illusoire de croire qu’on peut être toujours au top!

Dans la réalité, le plus souvent la fatigue nous rattrape, les soucis s’accumulent, ou notre patience trouve vite ses limites face aux crises tout le temps parfois injustifiées de nos enfants…

Les paramètres qui influent sur notre humeur sont nombreux, et si la plupart du temps on arrive à passer outre pour garder le cap, des fois, on se laisse submergeret on craque.

Au mieux, ça se traduit par de petits renoncements sans conséquence (allumer la télé, élever la voix, préparer des pâtes ou céder à un caprice…) ; mais dans les plus mauvais jours, quand tout s’accumule, ça peut carrément finir en crise de larmes tellement on est à fleur de peau.

Ces jours là, on a tellement l’impression de ne pas faire comme il faudrait et d’être nulle! De quoi parfois se sentir plus bas que terre et ruminer dans notre coin…

Au risque de s’enfermer dans un cycle infernal!

Je n’en peux plus → mes enfants sentent mon stress  → ça les rend encore plus ingérables → je m’énerve contre eux et contre mon mari→ la tension augmente → je craque complètement → j’ai l’impression d‘être en dessous de tout. (réjouissant, hein? mais à quelle maman cela n’est pas déjà arrivé?!)

Et quand on est à bout, pas facile de se relever et de continuer… Si des fois nos enfants sentent d’eux-mêmes qu’ils ont poussé le bouchon trop loin, et se calment un peu, ou si le mari arrive par miracle à comprendre qu’il devient urgent qu’il prenne un peu le relais, ça peut permettre de-reprendre tranquillement le fil.

Mais à un moment ou à un autre, je crois que les gros craquages sont incontournables. Et à ces moments là, il ne faut pas hésiter à lâcher prise, et à en parler.

Extérioriser fait tomber un peu la pression, et on se rend compte à quel point ce que l’on vit est en réalité le lot de toutes les mamans (même si certaines refusent d’admettre leurs faiblesses publiquement!).

Pour certaines, ça passe par lire (ou écrire!) des articles de blogs (pour ma part je préfère vous parler de parentalité d’une manière générale, plutôt que de trop dévoiler ma vie personnelle).

Mais la plupart du temps, c’est en discutant en direct avec d’autres mamans qu’on comprend qu’on vit toutes la même chose, et que les mauvais moments finissent par passer. Savoir qu’on n’est pas seule à traverser ces crises, ça permet de relativiser, de prendre du recul, et ces échanges sont souvent d’un grand réconfort pour arriver à dépasser la crise et aller de l’avant.

En parlant autour de soi, quand ça ne va pas, on se rend compte que le regard des autres est souvent plus indulgent que celui que l’on pose sur soi-même!

Là où l’on s’imaginait être une abominable et irrécupérable tortionnaire de petits enfants, les autres nous voient telles que nous sommes – une maman normale qui a de temps en temps quelques faiblesses passagères. On est souvent bien plus sévères envers nous-mêmes que ne le sont les autres!

On voudrait tellement bien faire qu’on s’auto-persuade qu’on a mal geré, alors qu’on ne fait que vivre ce que tant d’autres ont vécu avant nous! Les autres mamans sont donc souvent très compréhensives, et en partageant leur propre vécu, elles trouvent souvent le mot qui va nous réconforter et nous aider à nous sentir mieux.

Des fois on n’ose pas parler de peur d’affronter le regard des autres, ou parce qu’on croit que nos petits problèmes ne sont pas grand-chose – pourtant vider son sac et sortir ce qui ne va pas fait souvent un bien fou, parce qu’on se rend compte qu’on est ni mieux ni pire que les autres.

Alors la prochaine fois que vous avez l’impression d’être une maman en carton… rappelez-vous bien qu’on passe toutes par là! Et n’hésitez pas à faire appel aux autres mamans pour vous remonter le moral!

source : Picou Bulle


Notre séjour à New York avec une petite de 2 ans…

Hello à vous tous,
J’avais juste envie de vous faire un retour d’expérience sur le voyage que nous avons effectué mon mari, mes 3 filles (dont la dernière de 2 ans) et moi à New York.

Il faut savoir que nous adorons cette ville (si tu me suis depuis quelques années, tu as surement dû t’en douter) et que le fait d’être parti cet été au Canada 15 jours avec notre petite dernière qui avait à l’époque 18 mois s’était très bien passé. Nous voulions renouveler l’expérience dans notre ville de coeur.


Pourquoi partir en Février ?

Je ne vais pas vous mentir, on est parti dans cette période de l’année car, c’est la période creuse dans la grosse pomme et qui dit période creuse dit, prix bien moins cher même pendant les vacances scolaire.

De plus, les hôtels de « luxe » peuvent aussi pratiqué des prix bien moins cher que la normale. Alors profitez-en !



Dans la valise, j’avoue que tout dépend du temps qu’il va faire, ne vous précipité pas a acheter 36 000 affaires pour ensuite ne pas les porter. Nous, nous avons beaucoup opté pour les bas de jogging, avec un legging chaud en dessous pour ne pas avoir froid. Pour le haut, c’était tee shirt à manches longues + Polaire. Faut dire qu’à cette période de l’année, vous allez croiser des New Yorkais habitués à ce froid qui seront habillés en Short, jupe ou encore tee shirt.
Au niveau des chaussures, pas de tennis, c’était moon boot ou chaussures de randonnée allant a des températures jusqu’à -16°C…
J’dois avoué que c’était pas la fashion week de mon côté.


Pendant le vol, notre premier avion était prévu pour 7H10 puis le second pour 10H40 du côté de Paris Charles de Gaules (à l’époque c’était les moins cher quand nous avons réservés nos billets d’avion).
Lors du Nice/Paris, ma dernière à dormi donc pas la peine de prévoir des activités pour lui occupé l’esprit.
Lors du Paris/JFK, c’est la que je regrette de ne pas avoir écouté les conseils de la blogueuse Maudinette qui emporte toujours des gommettes ou du coloriage dans le sac à dos de sa fille. Après une grosse sieste de 2h, elle a été pénible ! (Heureusement qu’au retour, elle n’a fait que dormir).
Alors sachez que pour vous sauvez la vie, acheter ce genre d’activités, si vous voulez passer un vole plus tranquille avec un enfant de 2 ans qui, ne peut pas rester 1H30.



L’hôtel, nous avions pris, un hôtel en plein coeur de Manhattan avec le petit déjeuner compris, histoire de ne pas stresser tous les matins pour savoir où nous allions manger. Pour ça, nous avons choisi le Pearl Hôtel sur la 49e non loin de Time Square !
Pourquoi choisir Manhattan ?
Parce que si nous devions rentrer faire une sieste avec les enfants après le déjeuner, nous étions à côté.
Parce qu’il y a beaucoup de restaurants dans ce quartier touristique pour manger le midi ou le soir.
Parce qu’il est facile d’accès en transport en commun.


Que faire avec des enfants en hiver ?

Bien évidemment, faites beaucoup de musées surtout quand il fait très froid dehors. Nous en avons opté pour deux, lors de ce séjour au Musée d’Histoire Naturelle et le Guggenheim.
Nous avons beaucoup marché mais avons pris les transports en commun pour compenser avec le temps frais de dehors.
N’hésitez pas à vous arrêter dans les multitudes parcs que propose la ville. Ils vont adorer observer les écureuils ou jouer avec les structures pour enfants mises à leur disposition.
Nous avons aussi fait les magasins, histoire de se réchauffer un peu.


Pour finir, le fameux Jetlag, nous nous étions réveillés très tôt à l’aller qu’au final, arrivé à l’hôtel nous avions dormi. Tout au long du séjour, le réveil était entre 6H30 et 7H et les couchés vers 20H car au final, nous faisions de bonnes journées. La petite dernière dormait dans sa poussette lors de la sieste. Nous sommes rentrés vers 18H tous les soirs à l’hôtel mais avant nous partions acheter de la nourriture pour manger dans notre chambre le soir.
Le retour chez nous s’est très bien passés en ce qui concerne les enfants et la petite dernière qui a vite retrouvé son rythme de croisière mais un peu plus dur pour les parents.

Pour résumer, adaptez vous au rythme de votre enfant ! Certains aimeront revenir à l’hôtel faire une sieste et repartir à l’assaut de la ville qui ne dort jamais ou faire de grosse journée et se coucher tôt ! choisissez un hôtel (ou un appartement) en centre ville plus accessible plutôt qu’un logement éloigné surtout avec un enfant de 2 ans !


Notre prochain voyage sera un peu plus tranquille et plus reposant. Mais nous avons hâte de repartir dans cette ville avec nos enfants.

N’oubliez pas, si vous êtes bientôt en voyage dans la grosse pomme, j’ai étoffé ma liste d’adresse de restaurant à faire sur ces deux articles : [NYC] – MES BONNES ADRESSES… et [RESTAURANT] 5 ENDROITS QUE NOUS AVONS ADORÉ À #NYC

Si, cela n’a pas encore été fait, nous vous invitons également à nous suivre sur nos différents réseaux sociaux pour être informé par un nouvel article le blog : FacebookInstagramtwitter ou encore Pinterest.


Morgane, Maman & Voyageuse…

Je me souviens encore de cette interview que j’avais fait avant de fermer mon blog et de réouvrir celui-ci.
Je l’avais interviewé parce qu’elle voyageait avec ses jeunes enfants. Depuis les années ont passés et elle continue à voyager à travers le monde avec
ses enfants et son mari. Ce dernier a lan sa propre agence de voyage sur Monaco. Cette interview avait et a toujours pour but de vous faire voyager avec vos enfants à n’importe quel âge.

Peux-tu te présenter en quelques mots !

Hello, Morgane 26 ans, d’origine espagnole, maman de deux filles ! Je passe mon temps entre ma famille, les animaux, les voyages et le stade Louis II.


• Depuis quand aimes-tu voyager ?

Depuis toujours, petite je partais en Espagne tous les étés, j’adorais déjà la sensation que j’avais sur la route des vacances, penser aux endroits qu’on allait voir aux moments, qu’on allait vivre, et je me disais que sur la route du retour j’aurai la tête remplie de souvenirs inoubliables. Je me sentais juste heureuse


• Tu aimes voyager en France ou à travers le monde ?

Les deux mais j’ai déjà fait les 4 coins de la France, donc je dirai à travers le monde maintenant, il y a tellement de pays à découvrir.


• Depuis que tu es maman, tu continues tout de même de voyager, quel a été le premier voyage que tu as fait avec S. ?

Le premier vrai voyage que j’ai fait avec S. c’est le Pais Vasco ! On a fait la partie française aussi, elle avait 4 mois, on a fait 3000 bornes en voiture entre Hendaye, San Sebastian (mon homme est originaire de la bas), Bilbao, Saragosse, Andorre etc


• Ta deuxième fille, A. est née cette année (2015) et tu continues à voyager, malgré son jeune âge, comment t’organises-tu ?

C’est une question de volonté, c’est facile de voyager avec des enfants il faut juste ne pas avoir peur d’être un peu chargée mais aussi d’anticiper sur les produits locaux pour les bébés, si on ne va pas se charger d’un million de couches/petits pots etc.
Sur place concernant la fatigue des enfants bébé peut faire ses siestes dans la poussette donc pas de problème, mais pour la grande de 4 ans on doit faire des pauses ou ne pas rentrer trop tard. On aussi prévoit des activités pour elle sur place, que ce soit des balades dans des parcs ou aller voir des animaux, ça mêle l’utile à l’agréable pour nous.


• Si tu avais des conseils à donner aux parents qui hésitent de partir pour quelques heures de vols, qu’est ce que tu leurs dirais ?

Je vais pas vous mentir le moment du vol c’est pas le plus facile, mais ce qui est le plus embêtant c’est transporter les affaires, bagages à main bébé etc. Mais pour quelques minutes ou c’est fatigant ça vaut largement la peine, car avoir ses enfants sur les photos de vacances quand on rentre c’est quand même bien mieux; surtout que cette ouverture au monde les enrichit vraiment. Ma plus grande veut toujours découvrir de nouveaux pays.



• Lorsque tu réserves tes différents voyages, tu choisis en général des vols avec une escale (et parfois moins cher) ou des directs (dès que tu peux) ?

Je prends rarement des vols direct c’est vraiment cher en général. On prend avec escale mais en même temps on fait en sorte que ce ne soit pas des escales trop longues.


• Sur quel(-s) site(-s) réserves-tu tes voyages ? Et en général combien de temps avant le grand départ ?

Quand je fais des courts séjours dans des capitales européennes ou du moyen orient, je réserve directement par le site de la compagnie low-coast.
Quand je fais un voyage loin si c’est un endroit que je ne connais pas trop où je ne suis pas totalement en confiance, comme l’Indonésie, la thailande, rep domicile je passe par une formule tout compris on cherche beaucoup pour avoir des prix intéressants, et si on veut personnaliser un peu notre voyage on passe par une agence par internet pas chère comme oovatu.
Si j’ai confiance comme l’a récemment au Canada ou Bientot les Etats Unis je réserve le vol par un comparateur de vols comme trivago. Et l’hôtel ou l’appartement de mon côté.

On essaye de réserver souvent bien à l’avance avec les enfants c’est quand même plus rassurant si jamais y a des vaccins à faire etc.


• Tu pars souvent de l’Aéroport de Nice, pourquoi ? Il est bien desservi où il t’arrive de prendre un autre aéroport ?

Je ne pars pas si souvent de Nice en fait, ou alors c’est parce que j’ai une escale.
Pour la rep dominicaine et la thailande je pars de Paris car c’est beaucoup moins cher ou ou les escales sont beaucoup moins longues, et je réserve un vol la veille pour Paris j’en profite pour voir de la belle famille et faire une journée à Disneyland.
Ça dépend vraiment des vols on peut bien tomber et avoir de la chance depuis Nice aussi.
Quand je voyage dans le coin je pars de Nice, de Marseille ou de Milan.
En gros Nice et Milan (sachant qu’à Milan il y a beaucoup plus de choix) = EasyJet
Marseille MP2= Ryanair.

Pour aller partout en Europe pas cher il ne faut pas hésiter à s’éloigner un peu au niveau des aéroports c’est vraiment intéressant (marseille-Madrid 45€ l’aller retour/ Milan Copenhague 60€ / Nice-Londres 50€)


• Quels sont tes prochains projets de voyage ? Tu le ferras avec tes filles ou simplement avec ton amoureux ?

Depuis ses 24 ans mon homme fait des birthday trip, on part entre amis sans les enfants entre 3 et 4 jours dans une capitale européenne ou moyen orient. Le 10 novembre nous partons donc fêter ses 30 ans à Istanbul, nous sommes 9 à partir cette année pour faire la fête.

Sinon on part en thailande tous les 4 fin novembre c’est son cadeau pour ses 30 ans. Et on fait une croisière dans les Caraïbes début avril, on partira sûrement pendant le GP mais je ne sais pas encore ou en tout cas ce sera avec les enfants, je ne veux pas trop laisser ma dernière qui est vraiment petite, on attendra l’année prochaine pour faire plus de week-ends en amoureux.


• Qu’est ce que tu conseils de mettre dans le sac à dos des enfants lors de longs voyage en avion ?

Des couches, un lange pour pouvoir les changer, une couverture, du change x2 pour les bébés, et x1 pour les enfants en bas âge, tout ce qu’il faut pour les repas, biberon bouteille d’eau, boîte de lait en poudre, petits pots, cuillère, bavoir.

Des coloriages (bien que les compagnies en donnent souvent), des livres, mais avec tous les dessins animés qu’il y a dans l’avion souvent les jeunes enfants sont trop occupés à les regarder pour lire ou colorier !

Je vous conseille aussi d’anticiper pour les bébés lors des longs voyages et de réserver « une bassine » si la compagnie en a pour que bébé puisse dormir, c’est un petit berceau accroché en face de nous dans l’avion mais il faut anticiper et appeler la compagnie si on le fait de l’aéroport c’est souvent trop tard.


• Est-ce que tu te lanceras un jour dans la création d’un blog et ainsi raconter tes voyages, tes conseils ?

Non je ne pense pas, ça prend du temps, déjà que je trouve que je passe trop de temps sur l’iPad ! Il faut que je garde du temps pour m’occuper des enfants et préparer mes voyages

Je pense que les gens vont se demander comment je fais au niveau du budget, si jamais tu veux mettre cette qUestion j’anticipe la réponse. Deja il ne faut pas réserver sur un coup de tete si on ne veut pas que ca nous coûte trop cher, à force d’expérience on connaît les bons plans et on sait qu’il ne faut pas hésiter à bien chercher. Ca représente des sacrifices de vouloir beaucoup voyager, on met moins de sous de côté, on mange moins de viande et on renouvelle moins souvent les habits on met moins d’argent dans les sorties. Quand je vois des sacs qui coûtent 500€ je me dis pour ça moi je pars à Prague 4 jours facile. C’est une question de priorité, nous on vit pour ça !


Fly Away Travel&Event

J’espère que cette petite interview vous aura donné envie de partir avec vos enfants peu importe leur âge.
Je vous dis A bientôt pour un nouvel article sur le blog.

Préparer son road-trip en Irlande ?

Qui n’a jamais rêvé de visiter l’Irlande à bord d’une voiture, être libre d’aller où il veut quand il veut ? La famille B. a décidée de faire un road-trip en Irlande ! Voici quelques conseils pour ceux qui veulent préparer leur road-trip pour partir à la découverte de ces magnifiques routes irlandaises…

ireland-2299410

L’idée d’un road-trip en Irlande a germé dans notre esprit . Quand il a fallu réfléchir à une destination de vacances pour l’été, la destination était déjà toute trouvé : l’île d’Émeraude !

Qu’on se le dise, organiser un road-trip requiert quelques heures de préparation – en partant du principe que l’on ne voulait pas des vacances à l’arrache, avec des hôtels miteux et tutti quanti, avec deux enfants pas simple. L’objectif de ce séjour, c’était de découvrir les jolis coins de l’Irlande et se détendre. Si vous comptez visiter le pays de vous-même, je vous livre les étapes de mon organisation.

Etape n°1 : faites des recherches sur le pays.

Indispensable pour mettre au point votre parcours, vous allez devoir vous renseigner sur l’Irlande et déterminer ce que vous voulez y faire – dans les grandes lignes. Entre les nombreux blogs et la multitude d’ouvrages, vous ne devriez pas avoir de mal à trouver les bonnes infos.

Etape n°2 : déterminez grossièrement votre parcours.

Quels sont les endroits que vous voulez absolument visiter ? La réponse à cette question vous permettra de dégrossir votre parcours. Ce qu’il faut garder en tête, c’est qu’en une semaine (ou même deux, ou même trois), il est impossible de tout faire – surtout si vous tenez à être relax pendant vos vacances. De notre côté, on tenait à aller dans le Connemara et dans le Killarney National Park, ainsi que sur la Mer d’Irlande/ Dundalk  et à Dublin. La liste était beaucoup plus longue, mais on a du l’écourter – ce sera l’occasion d’y retourner !

Etape n°3 : reliez les points entre eux.

Maintenant que vous avez déterminé les étapes clés de votre road-trip, vous allez devoir les relier entre elles et estimez le temps passé sur place. De cette façon, vous aurez une vision assez précise de la situation des hôtels que vous devez réserver. Le détail qui a toute son importance : faites attention à la distance entre votre point A et votre B. Essayez de bien répartir les kilomètres à parcourir sur toute la durée de votre séjour. On s’est retrouvé à conduire pendant 3h30 deux jours de suite… Et il n’y a rien de pire pour casser votre journée. Eh ouais, le temps passé dans la voiture, c’est du temps passé en moins à visiter.

Pour ce qui est du parcours en lui-même : beaucoup de guides préconisent de commencer par Dublin, pour partir vers Galway, puis le Connemara, avant de redescendre dans la région de Killarney (avec le parc national et les célèbres Cliffs of Moher). C’est un bon itinéraire si vous ne voulez pas vous éterniser dans la voiture. Pour un Dublin-Galway, comptez 3h, pour un Galway-Killarney, comptez 4h avec un détour par les falaises de Moher).

De notre côté, on a voulu faire une boucle et voir du pays. 

– 1er jour : arrivée à Dublin,

– 2ème jour : Kilkenny

– 3ème jour :Peninsule de Dingle

– 4ème jour : Killarney

– 5ème jour : Connemara

– 6ème jour : Connemara /Donegal

– 7ème jour : Donegal/Mer d’Irlande

– 8ème jour : Mer d’Irlande/Dundalk

– 9ème jour : Dundalk/Dublin              -10ème jour: Dublin

Etape n°4 : réservez votre avion

 Vous savez désormais le plus gros de votre parcours en Irlande, il est temps de passer aux choses sérieux : les billets d’avion ! Une légende urbaine veut qu’ils soient moins chers le mardi à 6h du matin… Libre à vous de faire vos comparatifs, le site Skyscanner est top pour trouver des prix intéressants. De mon côté, j’ai  pris Aer Lingus.

Aer.lingus.a320-200.ei-den.arp_-720x340

Etape n°5 : réservez vos hôtels.

Même si le nombre d’hôtels et de B&B est assez impressionnant en Irlande, on a fait le choix de tout réserver en avance pour être certain d’avoir tout le confort nécessaire. 

En fonction de vos critères et de votre budget, vous ne devriez pas avoir de mal à trouver chaussures à votre pied. Il suffit juste d’être patient. On a adoré tous les B&B dans lesquels on a séjourné et, lors de la réservation, on s’est fié aux avis des voyageurs, ça ne trompe (presque) jamais ! Vous vous rendrez compte que les hôtels et B&B situés dans les grandes villes coûtent beaucoup plus cher qu’en campagne (normal) et que certains “B&B” se rapprochent plus d’un hôtel qu’un Bed & Breakfast chez l’habitant.

Si ça peut vous aider, voici la liste de nos logements pendant notre road-trip :

OLDTOWN FARMOUSE  3 étoiles  (Kilkenny)

SKEHANAGH LODGE  3 étoiles (Kerry)

EDEN HILL HOUSE 4 étoiles (Clare)
 ASHFIELD HOUSE 4 étoiles (Mayo)

OCEAN BREEZE 3 étoiles (Donegal)

WARN-CLAREEWOOD HOUSE THE (Antrim)

LYNOLAN HOUSE  4 étoiles (Louth)

ASHLING HOTEL 4 étoiles (Dublin)

Etape n°6 : réservez votre voiture

La voiture reste la meilleure façon de visiter l’Irlande. Vous allez où vous voulez, vous vous arrêtez quand vous voulez (et ce n’est pas les points de vue superbes qui manquent par ici !). Si vous vous sentez prêt à conduire à gauche : let’s do this !

451084-FB

Dans le cas contraire, vous n’aurez pas de mal à voyager via les transports en commun et les bus touristiques.

Pour la location de la voiture, nous sommes passés par Hertz .

Juste un détail , vu que souvent il y a des soucis avec les loueurs de voiture , il vous est dit ,que 2000 euros sont pris pour la caution en empreinte bloquée sur le toucher. Si vous voulez éviter, ce genre de chose , il vaut mieux prendre la rachat de franchise , entre 19 et 36 euros / jour car en Irlande , surtout au niveau du Connemara , les routes sont petites et donc la voiture peut être plus souvent rayée car pas de passage pour 2 voitures.

Un conseil : faites s’ il vous plaît des photos de la voiture .

Juste un petit rappel la rachat de franchise en anglais c’ est : damage waiver .

38823941_1079705938878918_8747956991554486272_n.jpg

38844769_838678529672936_8022951329280294912_n.jpg

Etape n°7 : trépignez d’impatience et préparez votre programme

Avion, voiture, hôtels : tout est bouclé ! Il ne vous reste plus qu’à attendre le grand départ et profiter de votre road-trip. Libre à vous de préparer, ou pas, votre programme à faire sur place. On a beaucoup lu et investit dans plusieurs guides :

38872010_2151779441529748_7061518106887192576_n.jpg

Je vous ferai un article a mon retour …. 😉  

Inspiré de l’article : Le mâle saint

Road Trip au #Canada…

Coucou à vous tous,

si vous voyez cet article ce que je serai partie au Canada pendant les 15 prochains jours. Oui enfin en vacances, loin de Monaco, mais si je pars au Canada, ce n’est pas le fait d’avoir envie de visiter ce pays à cette période de l’année mais c’est plutôt un motif familiale qui nous emmène à le visiter. Je veux juste te parler d’une cousinade qui aura lieu à 1H d’Ottawa !

Alors on ne va pas simplement faire un petit coucou et repartir pépère chez nous. Non, on va partir faire un petit road trip en voiture avec nos 3 enfants respectivement âgés de 8 ans, 5 ans et 18 mois (aïe ça pique pour la dernière). Je dois avouer que nous nous lançons dans une folle aventure. On aurai pu faire plus cours comme premier long voyage avec notre derrière mais non. Elle va visiter le Canada et forcement ne pas s’en souvenirs mais seulement à travers des photos.

Du coup, je vous donne un peu le petit topo que l’on va faire dans cet article. Nous allons donc prendre l’avion via la compagnie nationale Air France pour nous rendre à Montréal. Et chose importante pensez a prendre une compagnie européenne quand vous vous rendez dans cette partie du monde car avec les législations européenne, vous pouvez être indemnisée avec plus de 3H de retard sur votre aéroport d’arrivé ou en cas d’annulation via le site Air Help (ça à fonctionné pour nous en novembre dernier pour notre retard de NYC).

Nous avons réservé notre voiture via le site Alamo & nos hôtels ou appart hôtel via le site booking (contente d’avoir beaucoup de % Igraal en cours).

Côté lecture, nous avons opté pour le guide de celui de Lonely Planet & la cartoville de Montréal

Nous allons donc les faire : les villes d’Ottawa, Toronto et Montréal & notre cousinade au Lac Sainte Marie.

On compte prendre 3 grosses valises + une valise cabine du site American Tourister + nos sacs à dos + notre poussette Hauck que nous avions prise lors de notre séjour en montagne l’an dernier + Notre porte bébé Ergobaby pour notre randonnée du coté du lac Sainte Marie.

J’avais fait un article sur Quelques astuces pour voyager avec des enfants sur un vol long courrier.  Du coup, je vais pouvoir de nouveau mettre en pratique mais en plus avec un bébé de 18 mois qui n’a pas de place à titré !

A Très bientôt,
je vous ferrai un article sur les bonnes adresses et ce que nous avons visiter avec les enfants lors de nos excursions dans les villes côté Francophone et côté anglo-saxon  et n’oubliez d’aller voir notre Instagram pour avoir des photos du Canada.

PS : Vous n’aurez plus d’articles programmés pour ma part avant 2/3 semaines.


Valises – American Tourister
Poussette – Hauck

IMG_9258IMG_9259IMG_9260

#LotusBabyZoo

Coucou à vous,

Si tu as cliqué sur l’article c’est parce que tu es parent et que tu aimerais savoir quelle couche jetable prendre pour ton enfant ? Alors, je t’arrête tout de suite, je ne suis pas du tout Madame Irma, je ne peux pas choisir à ta place mais je peux également te conseiller par ma propre expérience (Oui 3 enfants avec beaucoup de test couches, ça aide pas mal) !

Depuis quelques mois, j’utilise les couches de la marque Lotus. J’aurais pu te dire a quel point, elles sont superbes mais ce ‘est vraiment pas le sujet de cet article. Et puis, si tu veux le relire, je t’envoie directement le lien : #LotusBabyEstNé…

Je voulais simplement te dire qu’il ne te reste plus que quelques jours pour acheté l’édition limité spéciale Zoo est actuellement dans les rayons de ton hypermarché, ou encore dans ton supermarché.

Bon et de vous a moi, j’ai toute de même hâte de ne plus être dans les couches après ma 3e fille.

Si tu veux partager ta petite trouvaille, penses à utiliser les Hashtag #LotusBabyZoo, #editionlimitee, #sesentirlibre !

IMG_8931

Bon allez, tu peux reprendre une activité normale maintenant.

  !important;

 

J’aime cet article