Affichage : 1 - 7 sur 7 RÉSULTATS

MdameNinie – Mon TAG de Maman

Bonjour à vous tous,
Un petit article un peu plus personnel pour aujourd’hui sur le blog, un TAG maman comme vous aurez pu le lire dans le titre. Parce que oui, je suis maman depuis bientôt 9 ans maintenant.
Poutoune s’était pris au jeu, il y a quelques semaines, du coup, c’est à mon tour de m’y coller.
J’espère que vous connaîtrez un peu plus sur moi.

Allez c’est parti pour les questions.

1- Présente toi en quelques mots, combien as-tu d’enfants ? Quel âge ont-ils ?

MdameNinie alias Virginie dans la vraie vie, j’ai eu 34 ans cette année, je fais partie de cette fameuse Team85 !
J’ai 3 enfants et que des filles pour mon plus grand bonheur.
Ma grande va sur ses 9 ans, ma moyenne a eu 6 ans cette année et ma petite dernière a eu 2 ans.

2- Avant de connaître officiellement le sexe de ton enfant, le connaissais-tu déjà au plus profond de toi ?

Alors là, très bonne question, honnêtement, avec toutes les nausées et vomissements que j’ai pu avoir pendant mes 3 grossesses, je n’aurai imaginé que j’aurai 3 filles. On te dit que chaque grossesse est différente mais pas pour ma part.

3- Maman au foyer ou maman au travail ?

Je suis cette Working Mum qui bosse à temps plein depuis 14 ans maintenant. J’aime aller au travail et penser à autre chose. Et puis ça met du beurre dans les épinards et on peut se permettre de faire de beaux voyages avec toute la famille.

4- As-tu un objet ou quelque chose de symbolique faisant référence à ton enfant qui ne te quitte jamais ?

Non mais la seule chose que j’ai gardé c’est leur bracelet qu’elles avaient à la maternité.

5- As-tu déjà vécu une situation où ton instinct de maman a pris le dessus ?

Euh, je pense que les nuits hachée te permettent de tenir tu ne sais pas comment mais, avant d’être mère je pourrais dormir 10H sans avoir un réveil en plein milieu de la nuit.
Maintenant qu’elles font leur nuit, je rattrape doucement mais surement ces heures à rester debout en pleine nuit lors des premiers mois !

6- Fais-tu partie de ces mamans qui ont gardé leur test de grossesse ?

NON. j’ai du garder les photos sur Le cloud de mon téléphone Apple mais c’est tout, je pense.

7- As-tu du mal à te séparer des affaires de ton enfant ?

NON. je suis en train de tout donner au fur à mesure à une association parce qu’au final, je ne vais plus les faire porter. J’en ai fini avec l’étape grossesse et premiers mois de bébé.

8- Un achat qui te trotte dans la tête depuis quelques temps mais que tu n’as pas encore fait ?

Ma dernière poussette Hauck a rendu l’âme entre la montagne, la ville, le canada, new york, ou encore les pavés Bruxellois.
Du coup, à peine arrivée chez moi, je suis allée me commander la fameuse YOYO qui va dans l’avion. Cet investissement que j’aurais dû faire, il y a 2 ans !

9- On dit souvent que pour un 1er enfant, on a du mal à acheter de l’occasion. Penses-tu réagir différemment pour ton prochain enfant ?

On m’a beaucoup offert de vêtements pour ma première fille que j’ai gardé pour les suivante. Je n’ai jamais acheté d’occasion, j’ai toujours été dans les magasins Kiabi, H&M, Tape à L’oeil, Du pareil au même, ou encore chez Primark.

10- Un fait marquant depuis la naissance de ton enfant à nous raconter ? Qu’il soit heureux ou un peu moins…

Je crois que pour ma part, c’est quand ils commencent à parler. Plus de pleure pour s’exprimer parce que même si on à l’habitude de comprendre tous les pleures. La parole c’est quand même au top.

11- As-tu déjà craqué nerveusement depuis que tu es maman ?

Oui, oui, oui et le pire a été mon baby blues pour ma petite dernière, je n’avais qu’une hâte de reprendre le travail après mes 16 semaines après la naissance de ma dernière.
Pour ma première, on n’a pas de mode d’emploi, on a beaucoup galéré pour trouver le biberon idéal (le MAM) et le lait, il fallait juste rajouter du Gumilk dedans chose qu’on a fait pour la dernière.
Pour la deuxième, tout se passait comme sur des roulettes et puis, elle a développé son caractère.

12- Voulais-tu plusieurs enfants avant d’en avoir ? Ton avis a t-il changé depuis ?

On a toujours voulu avoir 3 enfants, on a eu 3 superbes filles et on s’arrête là parce que maintenant, notre objectif est de leur faire découvrir le monde.
Peut être que la dernière ne se souviendra pas de ces récents voyages mais d’ici 1 an ou 2 ans, elle pourra se remémorer.

Et vous, ça vous dirait de répondre à se TAG sur votre blog ou en commentaire ?

MdameNinie – 4 blogueuses monégasques que j’apprécie !

Bonjour à vous tous,

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de ces 4 blogueuses que j’apprécie beaucoup que ce soit sur le blog ou encore sur leur page Instagram parce qu’en général, c’est à qu’elles postent le plus.
J’avais interviewé chacunes d’entre elles sur le blog. Et si, vous n’avez pas lus les articles, je vous le remettrai en lien.


Il y a Mariana, du blog MVoyagerBlog qui sur son blog ou sa page Instagram, vous fait découvrir les endroits où elle est invitée, les endroits qu’elles visitent dans le monde entier, son deuxième pays le Danemark (que je rêve de faire également). Elle est fan de mode et de bijoux mais aussi de produits cosmétiques.
Ps : Si tu lis passes par là, je rêve de te croiser…


Il y a aussi, Alex (que j’ai pu voir quelques fois à la Note bleue, le Huit et demi ou encore la Nonna Maria), est une toute jeune maman qui vous raconter SON Monaco à elle. Depuis quelques mois, elle ne poste plus sur son blog à mon grand désespoir mais elle poste de temps en temps des photos sur son profil Instagram.


Il y a aussi Julia, du blog Oh My Hype qui travaille pour la SBM et qui vous fait découvrir grâce à son profil Instragram les coulisses de certains évènements qui se déroulent dans des palaces de Monaco. Sur son blog, vous retrouvez beaucoup de bons plans sur ces différents voyages mais aussi ses avis sur ce qu’elle test en principauté, et beaucoup de lifestyle. Et moi, j’ADORE.
PS : Si tu es de passage sur le blog, un jour j’arriverai à te recroiser.


Pour finir, il y a Agathe, une jolie maman qui sur son blog, vous fait découvrir, ses bons plans à Monaco, son penchant pour l’Art, la musique et ses envies de mode.
Un gros coup de coeur pour ses jolies portraits de femmes qu’elle nous propose sur son blog. Elle aussi à un compte Instagram.


Est-ce que vous les connaissiez ?

Et sinon, nous aussi, on a instagram si ça vous intéresse !

Bonne lecture à tous.

Poutoune – TAG – ma vie de maman

A mon tour de me prêter au jeu des réponses aux questions de ce petit questionnaire sympathique qui tourne sous la blogosphère.


Présente toi en quelques mots, combien as-tu d’enfants ? Quel âge ont-ils ?

Mélina , 33 ans et 5 mois (oui j’y tiens !) Maman de, deux enfants, une fille Bouillete, de 6 ans et 9 jours, un garçon Paquitto, 4 ans et 5 mois.

Avant de connaître officiellement le sexe de tes enfants, le connaissais-tu déjà au plus profond de toi ?

Pour les deux j’étais persuadée d’attendre une fille, pour Bouillete ,et un ptit mec pour Paquitto.
Donc la réponse à la question au final oui je connaissais le sexe des enfants au plus profond de moi -même de mon for intérieur de mon esprit.

Maman au foyer ou maman au travail ?

Maman au travail depuis en septembre ,mais de retour à la maison depuis début avril pour de petit souci perso….

As-tu déjà vécu une situation où ton instinct de maman a pris le dessus ?

Etant méga stressée, (chiante) , j’ai du mal à me dire que j’ai des situation durant lesquelles mon instinct maternel a pris le dessus…c’est possible mais comme je veux tout anticiper, je ne saurais vous dire.

Fais tu partie de ces mamans qui ont gardé leurs tests de grossesse ?

Ben oui, ça peut paraître dégueu mais ils sont précieusement gardés et je tiens à vous rassurer ils ont été lavés profondément par moi-même avant de les garder. Je garde beaucoup de choses qui me rappelle des beaux souvenirs.

As-tu du mal à te séparer des affaires de tes enfants ?

C’est un peu compliqué de me séparer des choses, surtout des vêtements. Je garde toujours « au cas où », je les prête facilement mais m’en séparer c’est plus compliqué.

On dit souvent que pour un 1 er enfant, on a du mal à acheter de l’occasion. Penses-tu réagir différemment pour ton prochain enfant ?

Alors ça c’est 100% vrai me concernant et je peux vous affirmer que j’achète de l’occasion via les vides dressing sur FB qui sont de vraies cavernes d’alibaba même si je craque un peu (souvent) sur du neuf !!!

Un fait marquant depuis la naissance de ton enfant à nous raconter ? Qu’il soit heureux ou un peu moins…

Chaque jour est différent avec des enfants, il se passe toujours des choses marquantes.

As-tu déjà craqué nerveusement depuis que tu es maman ?

Ça serait mentir que de vous dire « non » mais c’est plutôt oui et sans doute un peu trop souvent à mon goût…

Pas seulement à cause de ma vie de maman d’ailleurs

Voulais-tu plusieurs enfants avant d’en avoir ? Ton avis a t-il changé depuis ?

Oui plusieurs enfants et j’aimerais un troisième mais mon dernier m’a calmée.


Voilà, j’ai fini de répondre. Je ne sais pas si ça vous a plu mais moi j’ai pris plaisir à répondre à ces questions. Si le cœur vous en dit, vous pouvez vous aussi vous prêter au jeu .


Poutoune – Quand je craque ….

Je ne suis pas une maman parfaite. Et c’est absolument normal! Pourtant, comme toutes les mamans je crois, il m’est parfois difficile de l’accepter…

Même en sachant qu’il est impossible d’être parfaite, et que les faux pas sont le lot de toutes les mamans, les jours où je crie un peu trop, où je m’énerve pour un rien, où je baisse les bras…je ne fais pas la fière.

Parfaite, je le suis, parfois!…mais tout le reste du temps, je suis juste…normale, et je fais de mon mieux. Et si en général je l’assume sans remords, il y a quand même bien des fois où j’ai l’impression de mal faire, et où ça me mine.

J’aimerais tellement savoir toujours être présenteenthousiasteénergique et bienveillante avec mes enfants… Alors quand je ne le suis pas, comme beaucoup de mamans je finis par culpabiliser, à des degrés plus ou moins forts selon les jours ou les situations.

C’est pourtant complètement illusoire de croire qu’on peut être toujours au top!

Dans la réalité, le plus souvent la fatigue nous rattrape, les soucis s’accumulent, ou notre patience trouve vite ses limites face aux crises tout le temps parfois injustifiées de nos enfants…

Les paramètres qui influent sur notre humeur sont nombreux, et si la plupart du temps on arrive à passer outre pour garder le cap, des fois, on se laisse submergeret on craque.

Au mieux, ça se traduit par de petits renoncements sans conséquence (allumer la télé, élever la voix, préparer des pâtes ou céder à un caprice…) ; mais dans les plus mauvais jours, quand tout s’accumule, ça peut carrément finir en crise de larmes tellement on est à fleur de peau.

Ces jours là, on a tellement l’impression de ne pas faire comme il faudrait et d’être nulle! De quoi parfois se sentir plus bas que terre et ruminer dans notre coin…

Au risque de s’enfermer dans un cycle infernal!

Je n’en peux plus → mes enfants sentent mon stress  → ça les rend encore plus ingérables → je m’énerve contre eux et contre mon mari→ la tension augmente → je craque complètement → j’ai l’impression d‘être en dessous de tout. (réjouissant, hein? mais à quelle maman cela n’est pas déjà arrivé?!)

Et quand on est à bout, pas facile de se relever et de continuer… Si des fois nos enfants sentent d’eux-mêmes qu’ils ont poussé le bouchon trop loin, et se calment un peu, ou si le mari arrive par miracle à comprendre qu’il devient urgent qu’il prenne un peu le relais, ça peut permettre de-reprendre tranquillement le fil.

Mais à un moment ou à un autre, je crois que les gros craquages sont incontournables. Et à ces moments là, il ne faut pas hésiter à lâcher prise, et à en parler.

Extérioriser fait tomber un peu la pression, et on se rend compte à quel point ce que l’on vit est en réalité le lot de toutes les mamans (même si certaines refusent d’admettre leurs faiblesses publiquement!).

Pour certaines, ça passe par lire (ou écrire!) des articles de blogs (pour ma part je préfère vous parler de parentalité d’une manière générale, plutôt que de trop dévoiler ma vie personnelle).

Mais la plupart du temps, c’est en discutant en direct avec d’autres mamans qu’on comprend qu’on vit toutes la même chose, et que les mauvais moments finissent par passer. Savoir qu’on n’est pas seule à traverser ces crises, ça permet de relativiser, de prendre du recul, et ces échanges sont souvent d’un grand réconfort pour arriver à dépasser la crise et aller de l’avant.

En parlant autour de soi, quand ça ne va pas, on se rend compte que le regard des autres est souvent plus indulgent que celui que l’on pose sur soi-même!

Là où l’on s’imaginait être une abominable et irrécupérable tortionnaire de petits enfants, les autres nous voient telles que nous sommes – une maman normale qui a de temps en temps quelques faiblesses passagères. On est souvent bien plus sévères envers nous-mêmes que ne le sont les autres!

On voudrait tellement bien faire qu’on s’auto-persuade qu’on a mal geré, alors qu’on ne fait que vivre ce que tant d’autres ont vécu avant nous! Les autres mamans sont donc souvent très compréhensives, et en partageant leur propre vécu, elles trouvent souvent le mot qui va nous réconforter et nous aider à nous sentir mieux.

Des fois on n’ose pas parler de peur d’affronter le regard des autres, ou parce qu’on croit que nos petits problèmes ne sont pas grand-chose – pourtant vider son sac et sortir ce qui ne va pas fait souvent un bien fou, parce qu’on se rend compte qu’on est ni mieux ni pire que les autres.

Alors la prochaine fois que vous avez l’impression d’être une maman en carton… rappelez-vous bien qu’on passe toutes par là! Et n’hésitez pas à faire appel aux autres mamans pour vous remonter le moral!

source : Picou Bulle


Poutoune – Élever ses enfants okay ! Mais reprendre un job après ça !

Femmes au foyer qui sont-elles ?

Elles sont moins nombreuses et plus diplômées qu’il y a vingt ans, mais ces femmes qui ont fait le choix d’arrêter de travailler pour élever leurs enfants, étaient, d’après l’INSEE, tout de même 2,1 Millions en France en 2011

Elles ont privilégié pendant quelques années leur vie de famille, mais cela ne veut pas dire qu’elles ont renoncé à mener elles aussi (ou reprendre) un jour une vie professionnelle épanouie pour autant.

Elles sont plutôt adeptes du « chaque chose en son temps » 

Et le mot « carrière » prend un tout autre sens. Une carrière réussie, pour moi aujourd’hui, c’est celle qui me permet de respecter mes besoins personnels. Et en particulier celui d’être là pour mes petits  monstres .

Si vous aussi, vous avez trouvé important de faire cette pause-job, pas d’inquiétude. Revenir à l’emploi après avoir fait une pause pour sa famille, c’est possible.

Valoriser son expérience de « femme au foyer » qui est plutôt difficile pour ma part…

Lorsque les futures-ex-femmes au foyer se rapprochent de cette reconversion (car oui, je considère qu’être femme au foyer est un vrai job et qu’en quittant ces fonctions pour autre chose, on est en reconversion professionnelle !), elles se sentent dans la plupart des cas démunies, désemparer …. 

Elle ne savent pas vraiment par quoi commencer, elles ne se sentent pas à la hauteur, et tombent souvent dans la dévalorisation d’elles-mêmes et de leur parcours. Elles ont l’impression d’avoir perdu le fil. D’être moins compétente qu’avant.

Alors STOP ! Sachez que pendant ces 3, 5 ou 10 ans avec vos bambins, vous avez acquis de nouvelles qualités et compétences .

Et ça, ça se vend sur un CV, et bienheureusement. Oui, mesdames :

  • Vous avez été capable de gérer le planning de 1,2 ou 3 enfants (la logistique nous vous fera pas peur)
  • Vous avez réglé des disputes et des caprices à la chaîne (la gestion des conflits et la prise de recul en entreprise vous semblera un jeu d’enfants)
  • Vous avez animé des goûters et des anniversaires de compét’ (vous êtes faite pour l’événementiel) …
  • En résumé, vous avez été éducatrice, logisticienne, gestionnaire, manager, prof des écoles... Et tout ça sans prendre un jour de congés ! 

Cela peut vous sembler drôle ou cliché, mais croyez moi, vous avez appris des choses et développé des affinités avec certains domaines qui pourraient bien séduire un recruteur…

D’ailleurs vous savez vous-même, que vous n’êtes plus la même. Personnellement, j’ai découvert des trucs que je savais faire, et que je n’aurais même pas imaginé 

En tous cas, ce que vous avez fait avec vos enfants et le temps passé avec eux n’a pas de prix, et personne ne pourra vous enlever ça.

Vous reconnecter.

Une fois que vous aurez compris que vous avez largement votre place sur le marché du travail et que ce que vous avez fait pendant ces années avec votre famille a de la valeur, vous pourrez commencer à vous pencher sur les questions suivantes :

« Qu’est ce que j’ai envie de faire ?

Dans quel domaine ai-je envie de me lancer ?

Mais surtout : Avec qui et quoi ai-je le plus d’affinités ?… »

À ce stade-là on ne réfléchit pas encore à ce qui est possible ou pas, on cherche juste à se reconnecter avec soi-même, et à s’écouter sans parasitage.

Cette étape n’est pas évidente, parce qu’on est programmée pour écouter davantage les besoins de notre progéniture depuis un petit moment.

Une fois qu’on est reconnectée avec ses envies et besoins, tout est possible :

Il y a celles qui auront envie de retrouver leur job d’avant, car il leur manque et elles savent qu’elles s’y sentiraient bien à nouveau, et celles qui changeront totalement de voie.

C’est aussi le bon moment pour réfléchir à la piste « vivre de sa passion »  si l’on en a une, ou de réaliser son rêve de jeunesse.

Pourquoi pas devenir son propre patron, se lancer dans une carrière artistique… Vous avez remarqué, que vos envies et priorités n’étaient pas les mêmes qu’avant ?

Sa nouvelle vie !

Se préparer soi-même au changement de vie

Après une période de réflexion et de travail sur vous-même, ça y est, vous trouvé LE nouveau projet professionnel qui vous correspond !

Peut-être une formation pour vous remettre à niveau dans vos anciennes fonctions afin de postuler sereinement, ou alors pour apprendre à monter sa propre entreprise ?

Certaines envisagent aussi une reprise d’études qui leur permettrait de compléter peut être un diplôme non achevé. Pensez aussi à la validation des acquis (car vous avez acquis des choses) et vous êtes en droit de les faire valoir.

Attention toutefois au syndrome très français du « diplôme à tout prix ». Parfois des gens se perdre dans la course aux diplômes (pour procrastiner le moment où ils devront se jeter à l’eau dans leur nouveau projet ?).

Préparer sa famille à cette nouvelle donne

Se préparer soi-même, c’est une chose. Mais il est nécessaire de préparer les autres… C’est-à-dire votre famille, qui s’est beaucoup reposée sur « maman » pendant plusieurs années, et qui va devoir apprendre à moins (souvent) compter sur elle et devenir plus autonome (papa compris surtout Papa).

Donc on explique les choses, et on s’assure que tout le monde ait compris votre démarche, car retenez que si chacun sait que les choses changent pour votre épanouissement, ils vous faciliteront votre quotidien.

L’organisation justement, elle doit être bien répartie comme par exemple les modes de garde des enfants (qui cherche qui à quelle heure ?) mais aussi déléguer les tâches du quotidien car vous aurez besoin de temps pour construire cette nouvelle vie. ( j’essaie encore de le faire comprendre à mon mari….)

Goooo !

Ça y est, vous êtes maintenant prête à franchir le pas et à vous lancer dans le grand bain. Des peurs subsistent et c’est bien normal, mais vous regarderez le chemin parcouru avec fierté et pourrez avancer sereinement.

Voila j’espère que cela vous aidera , je peaufine l’article avec l’aide de mon médecin de famille, depuis plus de six mois maintenant . Elle m’écoute beaucoup et elle est de très bons conseilles . Je ne suis pas au point encore sur pas mal de chose , mais je m’attelle à y remédier…

Morgane, Maman & Voyageuse…

Je me souviens encore de cette interview que j’avais fait avant de fermer mon blog et de réouvrir celui-ci.
Je l’avais interviewé parce qu’elle voyageait avec ses jeunes enfants. Depuis les années ont passés et elle continue à voyager à travers le monde avec
ses enfants et son mari. Ce dernier a lan sa propre agence de voyage sur Monaco. Cette interview avait et a toujours pour but de vous faire voyager avec vos enfants à n’importe quel âge.

Peux-tu te présenter en quelques mots !

Hello, Morgane 26 ans, d’origine espagnole, maman de deux filles ! Je passe mon temps entre ma famille, les animaux, les voyages et le stade Louis II.


• Depuis quand aimes-tu voyager ?

Depuis toujours, petite je partais en Espagne tous les étés, j’adorais déjà la sensation que j’avais sur la route des vacances, penser aux endroits qu’on allait voir aux moments, qu’on allait vivre, et je me disais que sur la route du retour j’aurai la tête remplie de souvenirs inoubliables. Je me sentais juste heureuse


• Tu aimes voyager en France ou à travers le monde ?

Les deux mais j’ai déjà fait les 4 coins de la France, donc je dirai à travers le monde maintenant, il y a tellement de pays à découvrir.


• Depuis que tu es maman, tu continues tout de même de voyager, quel a été le premier voyage que tu as fait avec S. ?

Le premier vrai voyage que j’ai fait avec S. c’est le Pais Vasco ! On a fait la partie française aussi, elle avait 4 mois, on a fait 3000 bornes en voiture entre Hendaye, San Sebastian (mon homme est originaire de la bas), Bilbao, Saragosse, Andorre etc


• Ta deuxième fille, A. est née cette année (2015) et tu continues à voyager, malgré son jeune âge, comment t’organises-tu ?

C’est une question de volonté, c’est facile de voyager avec des enfants il faut juste ne pas avoir peur d’être un peu chargée mais aussi d’anticiper sur les produits locaux pour les bébés, si on ne va pas se charger d’un million de couches/petits pots etc.
Sur place concernant la fatigue des enfants bébé peut faire ses siestes dans la poussette donc pas de problème, mais pour la grande de 4 ans on doit faire des pauses ou ne pas rentrer trop tard. On aussi prévoit des activités pour elle sur place, que ce soit des balades dans des parcs ou aller voir des animaux, ça mêle l’utile à l’agréable pour nous.


• Si tu avais des conseils à donner aux parents qui hésitent de partir pour quelques heures de vols, qu’est ce que tu leurs dirais ?

Je vais pas vous mentir le moment du vol c’est pas le plus facile, mais ce qui est le plus embêtant c’est transporter les affaires, bagages à main bébé etc. Mais pour quelques minutes ou c’est fatigant ça vaut largement la peine, car avoir ses enfants sur les photos de vacances quand on rentre c’est quand même bien mieux; surtout que cette ouverture au monde les enrichit vraiment. Ma plus grande veut toujours découvrir de nouveaux pays.



• Lorsque tu réserves tes différents voyages, tu choisis en général des vols avec une escale (et parfois moins cher) ou des directs (dès que tu peux) ?

Je prends rarement des vols direct c’est vraiment cher en général. On prend avec escale mais en même temps on fait en sorte que ce ne soit pas des escales trop longues.


• Sur quel(-s) site(-s) réserves-tu tes voyages ? Et en général combien de temps avant le grand départ ?

Quand je fais des courts séjours dans des capitales européennes ou du moyen orient, je réserve directement par le site de la compagnie low-coast.
Quand je fais un voyage loin si c’est un endroit que je ne connais pas trop où je ne suis pas totalement en confiance, comme l’Indonésie, la thailande, rep domicile je passe par une formule tout compris on cherche beaucoup pour avoir des prix intéressants, et si on veut personnaliser un peu notre voyage on passe par une agence par internet pas chère comme oovatu.
Si j’ai confiance comme l’a récemment au Canada ou Bientot les Etats Unis je réserve le vol par un comparateur de vols comme trivago. Et l’hôtel ou l’appartement de mon côté.

On essaye de réserver souvent bien à l’avance avec les enfants c’est quand même plus rassurant si jamais y a des vaccins à faire etc.


• Tu pars souvent de l’Aéroport de Nice, pourquoi ? Il est bien desservi où il t’arrive de prendre un autre aéroport ?

Je ne pars pas si souvent de Nice en fait, ou alors c’est parce que j’ai une escale.
Pour la rep dominicaine et la thailande je pars de Paris car c’est beaucoup moins cher ou ou les escales sont beaucoup moins longues, et je réserve un vol la veille pour Paris j’en profite pour voir de la belle famille et faire une journée à Disneyland.
Ça dépend vraiment des vols on peut bien tomber et avoir de la chance depuis Nice aussi.
Quand je voyage dans le coin je pars de Nice, de Marseille ou de Milan.
En gros Nice et Milan (sachant qu’à Milan il y a beaucoup plus de choix) = EasyJet
Marseille MP2= Ryanair.

Pour aller partout en Europe pas cher il ne faut pas hésiter à s’éloigner un peu au niveau des aéroports c’est vraiment intéressant (marseille-Madrid 45€ l’aller retour/ Milan Copenhague 60€ / Nice-Londres 50€)


• Quels sont tes prochains projets de voyage ? Tu le ferras avec tes filles ou simplement avec ton amoureux ?

Depuis ses 24 ans mon homme fait des birthday trip, on part entre amis sans les enfants entre 3 et 4 jours dans une capitale européenne ou moyen orient. Le 10 novembre nous partons donc fêter ses 30 ans à Istanbul, nous sommes 9 à partir cette année pour faire la fête.

Sinon on part en thailande tous les 4 fin novembre c’est son cadeau pour ses 30 ans. Et on fait une croisière dans les Caraïbes début avril, on partira sûrement pendant le GP mais je ne sais pas encore ou en tout cas ce sera avec les enfants, je ne veux pas trop laisser ma dernière qui est vraiment petite, on attendra l’année prochaine pour faire plus de week-ends en amoureux.


• Qu’est ce que tu conseils de mettre dans le sac à dos des enfants lors de longs voyage en avion ?

Des couches, un lange pour pouvoir les changer, une couverture, du change x2 pour les bébés, et x1 pour les enfants en bas âge, tout ce qu’il faut pour les repas, biberon bouteille d’eau, boîte de lait en poudre, petits pots, cuillère, bavoir.

Des coloriages (bien que les compagnies en donnent souvent), des livres, mais avec tous les dessins animés qu’il y a dans l’avion souvent les jeunes enfants sont trop occupés à les regarder pour lire ou colorier !

Je vous conseille aussi d’anticiper pour les bébés lors des longs voyages et de réserver « une bassine » si la compagnie en a pour que bébé puisse dormir, c’est un petit berceau accroché en face de nous dans l’avion mais il faut anticiper et appeler la compagnie si on le fait de l’aéroport c’est souvent trop tard.


• Est-ce que tu te lanceras un jour dans la création d’un blog et ainsi raconter tes voyages, tes conseils ?

Non je ne pense pas, ça prend du temps, déjà que je trouve que je passe trop de temps sur l’iPad ! Il faut que je garde du temps pour m’occuper des enfants et préparer mes voyages

Je pense que les gens vont se demander comment je fais au niveau du budget, si jamais tu veux mettre cette qUestion j’anticipe la réponse. Deja il ne faut pas réserver sur un coup de tete si on ne veut pas que ca nous coûte trop cher, à force d’expérience on connaît les bons plans et on sait qu’il ne faut pas hésiter à bien chercher. Ca représente des sacrifices de vouloir beaucoup voyager, on met moins de sous de côté, on mange moins de viande et on renouvelle moins souvent les habits on met moins d’argent dans les sorties. Quand je vois des sacs qui coûtent 500€ je me dis pour ça moi je pars à Prague 4 jours facile. C’est une question de priorité, nous on vit pour ça !


Fly Away Travel&Event

J’espère que cette petite interview vous aura donné envie de partir avec vos enfants peu importe leur âge.
Je vous dis A bientôt pour un nouvel article sur le blog.

Tu as 5 ans

Aujourd’hui, nous sommes le 15 avril 2018, ta petite sœur a déjà 14 mois mais toi, toi tu as déjà 5 ans…

Tu as bassiné l’école depuis 1 semaine parce que dimanche c’était ton anniversaire mais aujourd’hui ça l’est !

Ça y est tu as 5 ans

Tu es ma deuxième fille et pourtant, tu es tellement différente de ta grande sœur !

Tu es cette petite fille meneuse qui veut toujours répondre avant les autres !

Tu n’as peur de rien et c’est ce qui fait ton caractère !

Tu es cette petite fille très coquette qui dès que tu peux, tu te mets en jupe et en robe !

Tu es cette petite fille très curieuse qui aime voyager (bientôt le Canada) et apprendre de tout dans l’endroit que tu visites !

Tu as une sacrée mémoire car tu te souviens de choses que nous adultes nous avons déjà zappé !

Aujourd’hui, c’est ton anniversaire

Alors ta grande sœur, ta petite sœur, ton papa et moi nous te souhaitons un joyeux anniversaire !

Vivement ton 6e anniversaire ❤️…

Rendez-vous sur Hellocoton !