Affichage : 1 - 2 sur 2 RÉSULTATS

Road Trip au #Canada…

Coucou à vous tous,

si vous voyez cet article ce que je serai partie au Canada pendant les 15 prochains jours. Oui enfin en vacances, loin de Monaco, mais si je pars au Canada, ce n’est pas le fait d’avoir envie de visiter ce pays à cette période de l’année mais c’est plutôt un motif familiale qui nous emmène à le visiter. Je veux juste te parler d’une cousinade qui aura lieu à 1H d’Ottawa !

Alors on ne va pas simplement faire un petit coucou et repartir pépère chez nous. Non, on va partir faire un petit road trip en voiture avec nos 3 enfants respectivement âgés de 8 ans, 5 ans et 18 mois (aïe ça pique pour la dernière). Je dois avouer que nous nous lançons dans une folle aventure. On aurai pu faire plus cours comme premier long voyage avec notre derrière mais non. Elle va visiter le Canada et forcement ne pas s’en souvenirs mais seulement à travers des photos.

Du coup, je vous donne un peu le petit topo que l’on va faire dans cet article. Nous allons donc prendre l’avion via la compagnie nationale Air France pour nous rendre à Montréal. Et chose importante pensez a prendre une compagnie européenne quand vous vous rendez dans cette partie du monde car avec les législations européenne, vous pouvez être indemnisée avec plus de 3H de retard sur votre aéroport d’arrivé ou en cas d’annulation via le site Air Help (ça à fonctionné pour nous en novembre dernier pour notre retard de NYC).

Nous avons réservé notre voiture via le site Alamo & nos hôtels ou appart hôtel via le site booking (contente d’avoir beaucoup de % Igraal en cours).

Côté lecture, nous avons opté pour le guide de celui de Lonely Planet & la cartoville de Montréal

Nous allons donc les faire : les villes d’Ottawa, Toronto et Montréal & notre cousinade au Lac Sainte Marie.

On compte prendre 3 grosses valises + une valise cabine du site American Tourister + nos sacs à dos + notre poussette Hauck que nous avions prise lors de notre séjour en montagne l’an dernier + Notre porte bébé Ergobaby pour notre randonnée du coté du lac Sainte Marie.

J’avais fait un article sur Quelques astuces pour voyager avec des enfants sur un vol long courrier.  Du coup, je vais pouvoir de nouveau mettre en pratique mais en plus avec un bébé de 18 mois qui n’a pas de place à titré !

A Très bientôt,
je vous ferrai un article sur les bonnes adresses et ce que nous avons visiter avec les enfants lors de nos excursions dans les villes côté Francophone et côté anglo-saxon  et n’oubliez d’aller voir notre Instagram pour avoir des photos du Canada.

PS : Vous n’aurez plus d’articles programmés pour ma part avant 2/3 semaines.


Valises – American Tourister
Poussette – Hauck

IMG_9258IMG_9259IMG_9260

Star Wars Le Derniers Jedi

 

C’est enfin le grand jour et il est temps de parler de Star Wars : Les Derniers Jedi, un film excellent mais qui va forcément diviser.

Via melty

Pour le meilleur et pour le pire, Star Wars est sûrement la saga la plus scrutée, analysée et discutée du cinéma, surtout depuis le rachat de Disney. Et après un épisode VII qui n’a pas convaincu tout le monde, l’attente est palpable, surtout quand on s’attend à un niveau de qualité semblable à l’épisode V (qui reste le meilleur de la saga, no rage). Alors commençons donc par les aspects les plus importants, qui devraient être la source des plus grandes inquiétudes, à savoir le scénario et l’écriture. Pour résumer, c’est original et imprévisible. Pour plus de détails sans spoilers.

rian-johnson-et-ses-veteransRian Johnson nous expliquait ralentir et approfondir dans ce Star Wars et il n’a pas menti. Avec plus de 2h30 de film, on embarque pour un voyage vraiment long et même si ça se ressent par moment, rien n’est à jeter dans le film et les passages plus lents restent captivants. Peut-être grâce à Looper et sa scénarisation temporelle déstructurée, Johnson nous offre un Star Wars au rythme assez inédit pour la saga, grâce à un montage habile. On sent que le réalisateur a passé du temps dans la salle de montage, à découper avec précision chaque sous intrigue pour qu’elles restent toutes captivantes et qu’aucune ne prenne le pas sur l’autre. On ressent la dimension grave et désespérée tout le long du film et la guerre à proprement parler, sa logistique, ses pertes et ses choix difficiles n’ont jamais été aussi bien présentés dans un Star Wars.

Au niveau de l’intrigue, certains choix sont extrêmement couillus et c’est sûr que ça va faire grincer des dents. Que ça soit certains aspects de la Force ou des retournements de situation extrêmement forts, nous allons tous être divisés sur certains choix artistiques et scénaristiques. On peut être sceptiques, enthousiastes, pas convaincus du tout ou même hostiles à tous ces éléments très surprenants, mais on est obligés de reconnaître que Johnson apporte énormément d’idées nouvelles et on ne pourra pas l’accuser de faire un copier-coller comme c’était le cas pour J.J. Abrams et l’épisode 7. Les Derniers Jedi est son propre film, que ça plaise ou non et il faut au moins reconnaître la volonté de renouveler radicalement les choses, sans forcément l’apprécier.

star-wars-portfolio-06-2017-ss13

 

Mais si le film captive, ce n’est pas seulement avec son histoire imprévisible, son rythme et ses révélations. C’est aussi grâce à l’écriture des personnages parce que là où Harrison Ford faisait du pur Han Solo, Mark Hamill a eu droit à un Luke radicalement différent de celui que l’on connaît et ça permet à l’acteur de délivrer une performance absolument géniale. On ne peut pas s’empêcher d’avoir un pincement au cœur à chaque scène de Carrie Fisher et la nouvelle génération n’est pas en retrait non plus. On sent d’avantage le passage de flambeau dans ce film, Adam Driver est toujours aussi bon en tant que Kylo Ren et le nouveau personnage de Rose est très vite attachant.

les-derniers-skywalker.jpg

Le dernier point qui doit être abordé, c’est la réalisation. Visuellement, les planètes et les décors sont magnifiques mais c’est surtout dans les batailles spatiales qu’on trouve des idées de réalisation fraîches et on n’a jamais autant eu l’impression d’accompagner le pilote dans son cockpit. Certaines scènes sont visuellement impressionnantes et nous donnent tout le spectacle que l’on demande. Pour résumer, Les Derniers Jedi est un film plein d’idées très nouvelles et les imposer dans une saga aussi bien ancrée que Star Wars, c’est un choix assumé qui force l’admiration. Ça ne va pas plaire à tout le monde mais ça montre que Johnson est prêt à secouer Star Wars et ça donne forcément envie de voir ce qu’il va faire pour sa nouvelle trilogie.

J’ai déjà envie de le revoir …..