Affichage : 1 - 3 sur 3 RÉSULTATS

MdameNinie – Printemps, mes 10 petits bonheurs du quotidien.

Bonjour à vous tous,
un petit article qui change de d’habitude et c’est encore ou plutôt grâce au blog d’Emilie : Milie c’est quoi ce bruit que je me prête une nouvelle fois au jeu.
Il y a quelques années quand j’avais créer une multitude de blog, j’adorais faire des articles via une question posée. Et pour moi, la plus forte dans ce domaine, c’était Virginie B qui entre temps a totalement changé la politique de son blog (qui a déjà 11 ans d’ailleurs) pour se renouveler un peu plus chaque jour.

J’aime faire ce genre d’article et si je pouvais en faire bien plus souvent, je le ferrai volontier.

Bref, dans le dernier article de Milie, elle nous parlais de ces 20 petits bonheurs du quotidien pour ce printemps.
J’avoue que 20 c’est quand même pas mal mais, je pense que si, j’en trouve 10 pour ma part ça sera déjà ça.


Mes 10 bonheurs au quotidien.

  • M’acheter une jolie robe et commencer peut être à me féminiser un peu..
  • Profiter un peu plus de l’extérieur au vu du temps qu’il fait chez nous en ce moment.
  • Continuer mon objectif running => #RunNice.
  • Manger de tout mais en quantité raisonnable.
  • Profiter des terrasses des cafés pour me prendre un bon café justement.
  • Continuer mon objectif de faire en moyenne 12 000 pas/jour.
  • Aller au cinéma un peu plus souvent.
  • Faire une soirée restaurant avec l’amoureux (merci mamie qui emmène les trois enfants en vacances pendant que maman et papa travaillent).
  • Prendre des billets d’avion.
  • Faire enfin le planning vacances été 2019.

Et vous, quels sont vos bonheurs du quotidiens ?


Si, cela n’a pas encore été fait, nous vous invitons également à nous suivre sur nos différents réseaux sociaux pour être informé par un nouvel article le blog : 
Facebook
Instagram
twitter, 
Pinterest.

Préparer son road-trip en Irlande ?

Qui n’a jamais rêvé de visiter l’Irlande à bord d’une voiture, être libre d’aller où il veut quand il veut ? La famille B. a décidée de faire un road-trip en Irlande ! Voici quelques conseils pour ceux qui veulent préparer leur road-trip pour partir à la découverte de ces magnifiques routes irlandaises…

ireland-2299410

L’idée d’un road-trip en Irlande a germé dans notre esprit . Quand il a fallu réfléchir à une destination de vacances pour l’été, la destination était déjà toute trouvé : l’île d’Émeraude !

Qu’on se le dise, organiser un road-trip requiert quelques heures de préparation – en partant du principe que l’on ne voulait pas des vacances à l’arrache, avec des hôtels miteux et tutti quanti, avec deux enfants pas simple. L’objectif de ce séjour, c’était de découvrir les jolis coins de l’Irlande et se détendre. Si vous comptez visiter le pays de vous-même, je vous livre les étapes de mon organisation.

Etape n°1 : faites des recherches sur le pays.

Indispensable pour mettre au point votre parcours, vous allez devoir vous renseigner sur l’Irlande et déterminer ce que vous voulez y faire – dans les grandes lignes. Entre les nombreux blogs et la multitude d’ouvrages, vous ne devriez pas avoir de mal à trouver les bonnes infos.

Etape n°2 : déterminez grossièrement votre parcours.

Quels sont les endroits que vous voulez absolument visiter ? La réponse à cette question vous permettra de dégrossir votre parcours. Ce qu’il faut garder en tête, c’est qu’en une semaine (ou même deux, ou même trois), il est impossible de tout faire – surtout si vous tenez à être relax pendant vos vacances. De notre côté, on tenait à aller dans le Connemara et dans le Killarney National Park, ainsi que sur la Mer d’Irlande/ Dundalk  et à Dublin. La liste était beaucoup plus longue, mais on a du l’écourter – ce sera l’occasion d’y retourner !

Etape n°3 : reliez les points entre eux.

Maintenant que vous avez déterminé les étapes clés de votre road-trip, vous allez devoir les relier entre elles et estimez le temps passé sur place. De cette façon, vous aurez une vision assez précise de la situation des hôtels que vous devez réserver. Le détail qui a toute son importance : faites attention à la distance entre votre point A et votre B. Essayez de bien répartir les kilomètres à parcourir sur toute la durée de votre séjour. On s’est retrouvé à conduire pendant 3h30 deux jours de suite… Et il n’y a rien de pire pour casser votre journée. Eh ouais, le temps passé dans la voiture, c’est du temps passé en moins à visiter.

Pour ce qui est du parcours en lui-même : beaucoup de guides préconisent de commencer par Dublin, pour partir vers Galway, puis le Connemara, avant de redescendre dans la région de Killarney (avec le parc national et les célèbres Cliffs of Moher). C’est un bon itinéraire si vous ne voulez pas vous éterniser dans la voiture. Pour un Dublin-Galway, comptez 3h, pour un Galway-Killarney, comptez 4h avec un détour par les falaises de Moher).

De notre côté, on a voulu faire une boucle et voir du pays. 

– 1er jour : arrivée à Dublin,

– 2ème jour : Kilkenny

– 3ème jour :Peninsule de Dingle

– 4ème jour : Killarney

– 5ème jour : Connemara

– 6ème jour : Connemara /Donegal

– 7ème jour : Donegal/Mer d’Irlande

– 8ème jour : Mer d’Irlande/Dundalk

– 9ème jour : Dundalk/Dublin              -10ème jour: Dublin

Etape n°4 : réservez votre avion

 Vous savez désormais le plus gros de votre parcours en Irlande, il est temps de passer aux choses sérieux : les billets d’avion ! Une légende urbaine veut qu’ils soient moins chers le mardi à 6h du matin… Libre à vous de faire vos comparatifs, le site Skyscanner est top pour trouver des prix intéressants. De mon côté, j’ai  pris Aer Lingus.

Aer.lingus.a320-200.ei-den.arp_-720x340

Etape n°5 : réservez vos hôtels.

Même si le nombre d’hôtels et de B&B est assez impressionnant en Irlande, on a fait le choix de tout réserver en avance pour être certain d’avoir tout le confort nécessaire. 

En fonction de vos critères et de votre budget, vous ne devriez pas avoir de mal à trouver chaussures à votre pied. Il suffit juste d’être patient. On a adoré tous les B&B dans lesquels on a séjourné et, lors de la réservation, on s’est fié aux avis des voyageurs, ça ne trompe (presque) jamais ! Vous vous rendrez compte que les hôtels et B&B situés dans les grandes villes coûtent beaucoup plus cher qu’en campagne (normal) et que certains “B&B” se rapprochent plus d’un hôtel qu’un Bed & Breakfast chez l’habitant.

Si ça peut vous aider, voici la liste de nos logements pendant notre road-trip :

OLDTOWN FARMOUSE  3 étoiles  (Kilkenny)

SKEHANAGH LODGE  3 étoiles (Kerry)

EDEN HILL HOUSE 4 étoiles (Clare)
 ASHFIELD HOUSE 4 étoiles (Mayo)

OCEAN BREEZE 3 étoiles (Donegal)

WARN-CLAREEWOOD HOUSE THE (Antrim)

LYNOLAN HOUSE  4 étoiles (Louth)

ASHLING HOTEL 4 étoiles (Dublin)

Etape n°6 : réservez votre voiture

La voiture reste la meilleure façon de visiter l’Irlande. Vous allez où vous voulez, vous vous arrêtez quand vous voulez (et ce n’est pas les points de vue superbes qui manquent par ici !). Si vous vous sentez prêt à conduire à gauche : let’s do this !

451084-FB

Dans le cas contraire, vous n’aurez pas de mal à voyager via les transports en commun et les bus touristiques.

Pour la location de la voiture, nous sommes passés par Hertz .

Juste un détail , vu que souvent il y a des soucis avec les loueurs de voiture , il vous est dit ,que 2000 euros sont pris pour la caution en empreinte bloquée sur le toucher. Si vous voulez éviter, ce genre de chose , il vaut mieux prendre la rachat de franchise , entre 19 et 36 euros / jour car en Irlande , surtout au niveau du Connemara , les routes sont petites et donc la voiture peut être plus souvent rayée car pas de passage pour 2 voitures.

Un conseil : faites s’ il vous plaît des photos de la voiture .

Juste un petit rappel la rachat de franchise en anglais c’ est : damage waiver .

38823941_1079705938878918_8747956991554486272_n.jpg

38844769_838678529672936_8022951329280294912_n.jpg

Etape n°7 : trépignez d’impatience et préparez votre programme

Avion, voiture, hôtels : tout est bouclé ! Il ne vous reste plus qu’à attendre le grand départ et profiter de votre road-trip. Libre à vous de préparer, ou pas, votre programme à faire sur place. On a beaucoup lu et investit dans plusieurs guides :

38872010_2151779441529748_7061518106887192576_n.jpg

Je vous ferai un article a mon retour …. 😉  

Inspiré de l’article : Le mâle saint

Poutoune – Penser à tout… Il y en ras le bol !

Ne surtout rien oublier et le tout en étant déjà bien occupée.

Un petit coup de main ne serait pas de refus ! Mais ce n’est pas si simple.

Combien de fois des mains de bonne volonté, hésitantes ou peu initiées à la tâche à accomplir ont tenté de m’aider maladroitement pour s’entendre dire :

« En même temps, si c’est pour faire ça, je pouvais le faire toute seule ! »

C’est bien compliqué tout ça.
Entre les chats, les enfants et les aléas du quotidien, je me sens parfois bien seule avec un cerveau en cocotte-minute.

(Préparation du séjour à DisneyLand décembre dernier)

C’est bientôt l’heure du départ en week-end.
Il y a des dizaines de choses à préparer encore et j’ai le sentiment que mon mari se repose franchement sur moi.

Evidemment, il fait des choses.
Mais qui va devoir faire les valises pour 4 personnes, penser aux bonnets, lunettes de soleil, Pull, jeux en tout genre pour les enfant…. ?!

Alors j’organise, j’anticipe, je prépare…..
Il m’a dit d’attendre et qu’il s’en chargerait mais :

« C’est bon, je peux le faire ! »

Je voudrais souffler, arrêter de stresser, ne plus sentir tout ce poids du

« Il faut que je pense à tout »

Et en même temps, je ne supporte pas l’idée qu’il le fasse

« On est jamais si bien servi que par soi même ! »

Qu’est ce qui cloche chez moi ?

Et bien oui ! Arrive un moment, cette question, je me la suis posée :

« Mais qu’est-ce qui cloche chez moi ? »

Alors, je me suis penchée sur la question et j’ai trouvé d’où venait mon paradoxe.

J’ai besoin de sentir que j’existe et que je suis importante (pour ne pas dire essentielle) dans la vie de ma famille, dans le fonctionnement de mon foyer.
Ce qui me conduit tout naturellement à être très présente….trop présente….omniprésente en fait !

Conséquence : plus une minute pour moi !

C’est la course du matin au soir et quand mon mari veut me délester, au fond de moi, c’est comme s’il me piquait mon job.

Alors, un coup de pouce ponctuel, oui mais faut pas déconner :

« C’est moi leur mère ! »

Finalement, j’ai peur qu’il prenne ma place !

Un vrai métier.

Comprendre enfin que je ne suis pas obligée d’être omniprésente pour avoir l’importance dont j’ai tellement besoin m’a soulagée.

Comment j’ai fait ?

J’ai craqué, j’ai pleuré et j’ai expliqué ce que j’avais sur le cœur à mon mari.

Il m’a répondu avec beaucoup de délicatesse (et une pointe de perplexité dans les yeux) :

« Tu sais, je peux aussi faire les sacs et si j’oublie un truc, il y a des magasins là bas. On ne part pas dans un no man’s land ! »

Et c’est là que j’ai compris que je ne faisais pas les sacs parce que j’avais peur qu’il les fasse mal mais plutôt parce que je considérais que c’était mon rôle.

C’est mon métier !
Avant tout le reste, je suis maman et j’y ai attaché une ribambelle de missions qui définissent « ma fiche de poste ».

Le plus beau métier du monde.

Réaliser tout ça m’a permis de remettre à plat (sur papier) toutes ces missions, ces objectifs que je me suis données depuis des années et qui m’empêchent parfois de savourer à sa juste valeur mon rôle de maman.

Oh bien sûr, je râle encore, je pleure encore et je cours souvent ! Ça fait partie de mon mode de fonctionnement.

Mais ce tri m’a permis de comprendre que je n’ai pas besoin de tout contrôler et maitriser à la perfection pour avoir de l’importance et « être au niveau » dans mon rôle de maman.

Dans les yeux de mes enfants et de mon mari, je suis de toute façon un super héros…..